PETITE HISTOIRE DU NEGOCE | FR

En Inde, le diamant était connu depuis la haute antiquité, le Mahabaratta (mythologie hindoue) parle du diamant 1500 ans avant Jésus-Christ. C’est par les fleuves et par la mer que les anciens pouvaient être en communication avec l’Extrême Orient, les marchands maritime portèrent en Étrurie (actuellement Toscane et Ombrie), les premiers diamants.

L.D.I. fut fermé une vingtaine d’années plus tard, mais a porté un coup mortel au secteur du clivage et du sciage, exclusivité d’Anvers. Ayant perdu cet atout, Anvers commence un long et lent déclin, l’industrie avait connu des périodes de pleins emploi avec plus de 30.000 ouvriers diamantaires, mais elle a vu son industrie se rétrécir comme une peau de chagrin et ne compte plus actuellement quelques centaines de tailleurs spécialisés dans les pierres de haut de gamme.
 
Après le creux des années 1975-1976, une forte reprise de la vente des 8⁄8 et des mêlées a pu s’observer vers 1977. Elle était la conséquence des spéculations israéliennes. Rapidement, elle fut suivie par la rechute du prix de ces catégories de marchandises.
 
1980 fut l’année de spéculation sur les pierres à certificat d’un carat qui atteignirent des prix astronomiques. C’était suite à la création des laboratoires de certifications, EGL, IGI et HRD voient le jour. Le métier échappa des mains des professionnels, des bureaux « d’investissements » poussèrent comme des champignons, n’importe qui pouvait vendre du diamant avec des certificats donnant les qualités de la pierre. Une sur enchère inévitable suivit, des publicités (mensongère) promettant des bénéfices extraordinaires jusqu’à 25 % par trimestre. Des diamants jaunes avec des piqués noirs sont vendus comme pierre exceptionnels sous le nom de « diamant panthère ». Même des petits brillants étaient scellés et accompagnés d’un certificat. Tout naturellement, les prix s’effondrèrent et retrouvèrent des cours normaux en 1982.
 
Depuis 1990 le diamant synthétique, qui n’était utilisé que dans l’industrie, fait son apparition dans le secteur de la joaillerie. Une nouvelle ère commence, le diamant naturel s’épuise, le diamant de synthèse le remplacera t’il ? Au États Unis la vente de bijoux est déjà acceptée, ce qui n’est pas encore le cas en Europe et en Orient. Selon les prévisions des grands producteurs il y aura encore du diamant jusqu’en 2050 environ. L’apparition du diamant synthétique sera donc la seule solution pour la joaillerie à partir de la seconde moitié du siècle, surtout pour le haut de gamme.
 
Les diamants naturels deviendront des « Old Mine » ou littéralement des anciennes mines. Le risque de voir le prix du diamant synthétique descendre au prix du cubique zirconia est exclu, car les frais de production, chaleurs et pressions, seront toujours plus élevés.

20200914_940x400.jpg
14/09/20
Evolution et révolution du secteur diamantaire | FR

Les diamants sont connus depuis des millénaires, mais selon les sources historiques, la taille commence…

20200830_Malachite-_940x400.jpg
30/08/20
Jules Cornet, géologue de génie et passionné | FR

Il jeta les bases de toute la géologie du Congo. Il fut adjoint à l'expédition…

20200511_Emerald_940x400.jpg
11/05/20
Synthetische smaragden: flux- en hydrothermaal procedé | NL

Flux smaragd. De kleur van smaragd intrigeert de mens al eeuwen. Het feit dat ze…

20200505_Erwin_940x400.jpg
05/05/20
Hydrothermaal smaragd | NL

Doordat de reactie bij een hydrothermaal proces zich voltrekt in een hermetisch gesloten autoclaaf, lijkt…

20200424_Zirconium_v2.jpg
21/04/20
LE ZIRCONIUM CUBIQUE, MEILLEUR SUCCÉDANÉ DU DIAMANT | FR

Tout le monde en parle dans les milieux professionnels ainsi que dans le public, mais…

20200220_940x400.jpg
20/02/20
Une variante dans la technique de taille des pierres précieuses | FR

Depuis la découverte de la taille des pierres précieuses, l'évolution technique a été stagnante. La…

20200129_DresdenGreenReplica_940x400.jpg
29/01/20
The Dresden Green | EN

This pure diamond probably originating from India, has an exceptional apple-green colour. It has the…

20200106_940x400.jpg
08/01/20
“Lab Grown, Created, Man Made” en “Cultured” Robijnen en Saffieren | NL

Er werd de laatste jaren veel geschreven en gesproken over synthetische diamant, met ronkende benamingen…

20191022_Couronne_940x400.jpg
22/10/19
PRINCE NOIR, HISTOIRE D’UN RUBIS QUI N’EN ÉTAIT PAS | FR

Le grand négociant et collectionneur de pierres fabuleuses, Jean-Baptiste Tavernier déclare avoir vu deux «…