PETITE HISTOIRE DU NEGOCE | FR

En Inde, le diamant était connu depuis la haute antiquité, le Mahabaratta (mythologie hindoue) parle du diamant 1500 ans avant Jésus-Christ. C’est par les fleuves et par la mer que les anciens pouvaient être en communication avec l’Extrême Orient, les marchands maritime portèrent en Étrurie (actuellement Toscane et Ombrie), les premiers diamants.

Grâce à la civilisation gréco-romaine et aux documents qu’elle nous a laissés, on peut avoir quelques indications sur ce qu’était alors le commerce du diamant. Ils nous permettent de savoir pour quels motifs on attachait déjà une grande valeur au diamant (rare et ésotérique), d’où il provenait, mais nous ne trouvons aucune précision sur les quantités négociées, le nombre et le poids des gemmes échangées à cette époque, le diamant, comme les autres pierres précieuses et les marchandises rares, parvenait en Europe par des routes commerciales très anciennes qui reliaient les côtes de l’Inde à Constantinople et à Alexandrie et, un peu plus tard, à Rome au temps de sa grandeur, par la Perse et la Turquie ou par le Golfe Persique. Ces échanges ralentirent avec la chute de l’empire romain et ce n’est qu’au début du Moyen âge qu’on leur retrouve une certaine vigueur. Les pierres précieuse d’Orient viennent par la fameuse « Route de la Soie », qui subsistera jusqu’au début du 19e siècle.
 
L’histoire de ces caravanes nous est racontée minutieusement par Jean Baptiste Tavernier dans son livre “voyage en Perse”. C’était un déplacement d’environ un millier des personnes avec leurs chameaux, chevaux, ânes et chiens. La route passait par des seigneuries, des califats où la caravane payait une dîme en échange de la protection des princes. Ceux-ci ne pouvant pas demander des droits trop élevés, courant ainsi le risque de voir la caravane contourner son territoire. Les princes avaient en plus la possibilité d’acheter des denrées rares venu d’Extrême Orient. Ils offrirent aux caravaniers des Caravansérail, d’immenses bâtiments construits en carré où les caravaniers pouvaient entreposer leurs marchandises sur la cour centrale, les animaux avaient des étables à leurs dispositions et les bâtiments tout autour offraient le logis aux voyageurs. Lorsqu’il n’y avait pas de caravansérail, la caravane établissait son camp en un énorme cercle, où au milieu les marchandises étaient entreposées, à l’extérieur les chevaux, ânes et chameaux et les chiens qui prenaient la garde contre les rodeurs nocturnes espérant subtiliser des denrées. Mais la partie la plus dangereuse était la traversée de l’Anatolie où les attaques des pilleurs organisés pouvaient anéantir toute l’expédition. Suivit alors le voyage en bateau sur la Méditerranée vers Venise, qui était infesté par des pirates. Jean Baptiste nous raconte en détaille les différents lieux qu’il traversa, l’un caravansérail était propre mais la nourriture exécrable, d’autres avaient d’excellents vins, etc. Ce qui nous permet de dire que Jean Baptiste était le précurseur du Guide Michelin.
 
Le 15e siècle est marqué par la splendeur et le dynamisme de Venise qui détient le monopole du commerce du diamant brut et il semble même qu’on y ait ébauché les premières tentatives de taille car on y trouve quelques diamants taillés. Il ne s’agit, à vrai dire, que de pierres dont les surfaces planes ont été agrémentées de quelques facettes ou un polissage des faces des octaèdres.
 
A Bruges le tailleur Louis de Berquem met au point la technique de taille du diamant qui sera utilisée jusqu’au début du XXe siècle.
 
En entretenant des échanges actifs avec la cité des doges, Bruges devint rapidement un centre réputé de taille, ce qui lui valut d’être appelée la Venise du Nord, en absorbant la plus grande partie des diamants en provenance de Venise. D’autres centres de taille s’installèrent aussi, à cette époque, à Paris, à Alexandrie et en Allemagne.

20240515_940x400.jpg
15/05/24
Détection des pierres précieuses synthétiques | FR

Les pierres précieuses synthétiques sont de plus en plus présentes sur le marché de la…

20240428_940x400_synthetisch.jpg
28/04/24
Onderzoek naar synthetische Diamant | NL

Foto: HPHT diamant – CVD diamant – Natuurlijke Diamant Synthetische diamant is een fascinerend onderwerp…

20240402_940x400.jpg
02/04/24
Het Gebruik van Fotoluminescentie in Diamant Onderzoek | NL

Fotoluminescentie (PL) spectroscopie, zoals toegepast in de edelsteenkunde, is een niet-destructieve analytische techniek waarbij een…

20240221_940x400.jpg
21/02/24
Petite histoire des pierres précieuses | FR

Les pierres précieuses ont attiré dès la plus haute antiquité l’attention de l’homme qui les…

20240207_940x400.jpg
07/02/24
QUO VADIS | NL

Diamanten en edelstenen hebben altijd dieven en oplichters aangetrokken. Edelstenen werden nagebootst door gekleurd glas.…

20240109_940x400.jpg
09/01/24
QUO VADIS ? | FR

Le diamant et les pierres précieuses ont toujours attirés les voleurs et les escrocs. Les…

20231110_940x400.jpg
10/11/23
Het gebruik van de polariscoop in edelsteenkunde | NL

Edelstenen zijn al eeuwenlang een fascinerend onderwerp voor mensen over de hele wereld. Ze worden…

20230830_940x400.jpg
31/08/23
Synthetische diamant: Wat zijn de mogelijkheden om natuurlijke diamanten te onderscheiden van synthetische | NL

Kan men synthetische diamanten onderscheiden van natuurlijke diamanten?. Synthetische diamanten, ook wel “lab-grown”, “created” of…

20230809_940x400.jpg
09/08/23
Diamant Synthétique (LGD : lab-grown, man-made, created) | FR

Diamant synthétique : Quels sont les moyens de détecter les diamants naturels des synthétiques ?…

20230727_ORAPA-DIAMOND-MINE_940x400.jpg
27/07/23
L’ACCORD DE BEERS - BOTSWANA | FR

Les perspectives de De Beers sont affaiblie après que le Botswana a conclu un nouvel…