Jules Cornet, géologue de génie et passionné | FR

Il jeta les bases de toute la géologie du Congo. Il fut adjoint à l'expédition Bia-Franqui (1891-1893).
Lors de la création de l’État Indépendant du Congo le roi Léopold II avait deux objectifs principaux : d’une part cartographié le nouvel état, la « terra incognita », e.a. découvrir les sources du Nil et d’autre part combattre les esclavagistes arabes de Zanzibar. « En 1890, le lieutenant-colonel Liebrechts écrit, se place la point culminant des difficultés financières du Roi, dont la fortune personnelle avait été absorbée par son entreprise africaine ». Mais la coupe était versée et il fallait continuer les prospections.

Un monument, rappelant le séjour du géologue au Katanga, s’élèvera à l’endroit même où, privé de vivres, séparé de ses guides, ayant perdu plusieurs porteurs, seul et absorbé, par son étude, il notait ses dernières observations avant de reprendre à marches forcées, le chemin du poste de Kipuna, Au cours de ce trajet, de retour, le géologue s‘était arrêté, à la tombée de la nuit, devant un affleurement et cassait des échantillons de roches. Soudain, il entend un bruit derrière lui, dans les buissons. II se retourne : un lion était là, arrêté à « trois mètres et le fixant. Le géologue ne bouge plus, son marteau en l’air … Le fauve hésite, pousse un grognement et, en larges bonds, s’éloigne, dédaigneux.
 
Quand Amerlinck demanda à Cornet « Qu’est-ce que tu as ressenti à ce moment-là ? », il répondit : « Oh Je pensais à Tartarin et j’étais furieux d’avoir l’air aussi ridicule ! » Il dressa des coupes détaillées des collines de Ditakata et y décela de très importants gisements de magnétite presque pure (minerais de fer), qui affleuraient parfois à la surface en énormes blocs. La boussole était à ce point affolée près du gisement, qu’il était absolument impossible de l’utiliser et le géologue dut estimer les directions d’après la position du soleil. La période qui s’étend du 8 août au 12 septembre 1892 est capitale dans l’histoire des découvertes minières. C’est pendant ces trente-cinq jours que le géologue va découvrir et étudier les énormes gisements métallifères qui comptent parmi les plus riches du monde, à cette époque. Cornet découvre le gisement de Likasi et celui de Shituru où se dresssèrent par la suite les immenses installations de l’Union Minière du Haut Katanga.
 
Il pu se faire une idée exacte de la géologie du pays, savait où se trouvent les gisements de cuivre, il pouvait en délimiter approximativement l’étendue, avant même de les avoir entièrement parcourus, ses déductions sont corroborées par l’aspect physique qui décèle ces gisements. Malheureusement il n’y avait aucune trace de l’or du fameux M’Siri, « c’est de l’orichalque » (métal légendaire) selon Cornet.
 
Le 30 août il parcourt les gisements de malachite de Shiowana, et le 2 septembre explore les mines de cuivre de Kimbui et Nambulwa. Cornet écrit dans son carnet : « Je n’oserais pas risquer un chiffre pour donner une idée des quantités énormes de cuivre que renferment les terrains que je viens d’étudier, il apparaîtrait inouï et incroyable ». En 35 jours il dressa la synthèse géologique du Katanga, puis celle du Congo tout entier, souvent dans des conditions difficiles et périlleuses. Un minéral découvert dans cette région porte maintenant son nom: la Cornétite. Les principaux gisements de cuivre de la région dont une partie de l'exploitation serviront à financer d'autres expéditions.
 
Pour celui qui voudrait plus connaître la vérité concernant cette fabuleuse période :
 
Katanga : Le Katanga avant les belges, l’expédition Bia-Francqui-Cornet par René J. Cornet
Maniéma : Le pays des mangeurs d’hommes, René J.Cornet
Forminière : 1906-1956
Léopold II Fondateur D’Empire, Lieutenant-Colonel Liebrechts

20200914_940x400.jpg
14/09/20
Evolution et révolution du secteur diamantaire | FR

Les diamants sont connus depuis des millénaires, mais selon les sources historiques, la taille commence…

20200830_Malachite-_940x400.jpg
30/08/20
Jules Cornet, géologue de génie et passionné | FR

Il jeta les bases de toute la géologie du Congo. Il fut adjoint à l'expédition…

20200511_Emerald_940x400.jpg
11/05/20
Synthetische smaragden: flux- en hydrothermaal procedé | NL

Flux smaragd. De kleur van smaragd intrigeert de mens al eeuwen. Het feit dat ze…

20200505_Erwin_940x400.jpg
05/05/20
Hydrothermaal smaragd | NL

Doordat de reactie bij een hydrothermaal proces zich voltrekt in een hermetisch gesloten autoclaaf, lijkt…

20200424_Zirconium_v2.jpg
21/04/20
LE ZIRCONIUM CUBIQUE, MEILLEUR SUCCÉDANÉ DU DIAMANT | FR

Tout le monde en parle dans les milieux professionnels ainsi que dans le public, mais…

20200220_940x400.jpg
20/02/20
Une variante dans la technique de taille des pierres précieuses | FR

Depuis la découverte de la taille des pierres précieuses, l'évolution technique a été stagnante. La…

20200129_DresdenGreenReplica_940x400.jpg
29/01/20
The Dresden Green | EN

This pure diamond probably originating from India, has an exceptional apple-green colour. It has the…

20200106_940x400.jpg
08/01/20
“Lab Grown, Created, Man Made” en “Cultured” Robijnen en Saffieren | NL

Er werd de laatste jaren veel geschreven en gesproken over synthetische diamant, met ronkende benamingen…

20191022_Couronne_940x400.jpg
22/10/19
PRINCE NOIR, HISTOIRE D’UN RUBIS QUI N’EN ÉTAIT PAS | FR

Le grand négociant et collectionneur de pierres fabuleuses, Jean-Baptiste Tavernier déclare avoir vu deux «…