COMPOSITION CHIMIQUE DU DIAMANT | FR

Les anciens alchimistes croyaient que la pierre philosophale était faite de la matière la plus vile possible. La nature semble avoir été de l'avis des alchimistes en produisant les gemmes les plus précieuses avec les substances les plus ordinaires. Le diamant étant du carbone, tout comme le graphite de nos crayons.

Nous savons aujourd'hui qu'il brûle entouré d'une flamme en forme d'auréole dont la lueur est très vive; que cette flamme n'est qu'extérieure, de sorte qu’on pourrait le réduire à sa plus simple expression, sans qu'il devienne fluide, il se sublime couche par couche.
 
Il est cependant incombustible à l'abri de l'air. Ayant connu le résultat de l'expérience de M. Le Blanc, un lapidaire, M. Maillard, soutint devant Lavoisier, Cadet et Macquer, que le diamant n'était pas attaquable par le feu. Henri Jacob ajoute qu’avec un zèle vraiment digne de la reconnaissance des savants, il offrit trois diamants pour qu'ils fussent soumis à telle épreuve que l'on voudrait, à la condition qu'on lui permît de les enfermer à sa manière. Ce qui fut accepté. Il mit ses trois diamants dans une pipe à fumer, les entoura de charbon bien pressé, recouvrit la pipe d'un couvercle en fer et enferma le tout dans un creuset bien rempli de craie et hermétiquement fermé. On soumit le creuset à un feu ardent qu'on n'arrêta qu'au moment où la masse du creuset ramollie était sur le point de couler. Comme M. Maillard, craignant que les diamants ne se fussent écoulés à travers le creuset, cherchait avec soin dans les cendres tombées de la grille du fourneau, Macquer lui dit en plaisantant qu'il ferait beaucoup mieux, s'il voulait absolument retrouver ses diamants, de faire ramoner la cheminée, et de les chercher dans la suie plutôt que dans les cendres. Mais le savant cessa la plaisanterie lorsqu'on cassa le creuset refroidi. Celui-ci ne formait plus avec son enduit qu'une masse de matière vitrifiée, au milieu de laquelle on retrouva le petit creuset de terre de pipe bien entier. La poudre de charbon dont ce dernier avait été rempli était aussi noire que lorsqu'on l'y avait mise et l’on aperçut au milieu les diamants tout aussi intacts qu'ils l'étaient avant l'épreuve, ils avaient conservé leurs formes, les vives arêtes de leurs angles et jusqu'à leur poli, et ils n'avaient rien perdu de leur poids.
 
Cette épreuve plusieurs fois répétée venait donc établir que le diamant est incombustible à l'abri de l'air, mais qu'il brûle facilement dans l'atmosphère.
 
Il appartenait au créateur de la chimie moderne, Lavoisier, d'ouvrir la voie à cette suite innombrable d'expériences excessivement remarquables, qui ont enfin dévoilé la composition de ce minéral sur lequel, depuis la plus haute antiquité jusqu'au 19e siècle, on avait formulé les opinions les plus hasardées et les plus différentes.
 
Lavoisier, le premier, fit brûler ce corps, au moyen de l'oxygène dans un vase clos. Le gaz, après la combustion, précipitait la chaux, c'était certainement de l'acide carbonique. Le grand chimiste ne tira cependant de ce fait aucune induction précise sur la nature du diamant.
 
Smitlison Tejanant, après avoir brûlé ce minéral, mélangé à du nitre, dans un vase d'or, fermé à un bout et portant, adapté à l'autre, un tube en verre pour recevoir le gaz, fut le premier à conclure, en 1797, que le diamant n'est composé que de charbon qui ne diffère de l'état ordinaire de cette substance que par sa forme cristalline.
 
D’autres substances Deux chimistes, également éminents, recommencèrent leurs recherches. Si le diamant contenait la plus petite quantité d'hydrogène, il est certain qu'en le dirigeant, dans un courant d'oxygène, de la matière avec laquelle il est en composition, il s'unirait pour former de l'eau, Humphry Davy avait employé un appareil propre à faire connaître la plus légère trace d'humidité, moins d'un millième de gramme d'eau. Le charbon sec, lui-même, produisait un peu d'humidité à cet appareil en brûlant, mais le diamant ne donna que de l'acide carbonique pur.

20221123_940x400.jpg
23/11/22
UNE MOISSANITE ENDUITE D’UNE COUCHE DE CVD | FR

Une falsification du diamant est disponible dans les « boutiques » autour de la gare…

20221020_Opaal_940x400.jpg
20/10/22
Opalen | NL

Het typisch van opaal is het “opaliseren”, de Angelsaksen noemen dit ”play of color”. Men…

20220904_Peridot_940x400.jpg
04/09/22
PERIDOOT de steen van de maand Augustus | NL

Wel bekend bij edelsteenliefhebbers, maar minder bij het groot publiek is peridoot een mooie en…

20220712_Volcano_940x400.jpg
18/07/22
ORIGIN | EN

This all started about 4 billion years ago! According to the Big Bang theory our…

20220712_Volcano_940x400.jpg
12/07/22
Origine du diamant | FR

Tout commença, il y a environ 4 milliards d‘années. Selon la théorie du Big Bang,…

20220521_940x400_lafluoresence.jpg
21/05/22
La fluorescence | FR

Sous la lampe à rayons ultraviolets (U.V.) une partie des diamants prennent une coloration particulière…

20220315_940x400_LaPerle.jpg
15/03/22
LA PERLE | FR

Une perle de culture est un véritable joyau de la mer créé par les efforts…

20220208_940x400.jpg
08/02/22
NATUURLIJK OF KUNSTMATIG GEKLEURDE DIAMANT | NL

Het is zeer belangrijk via wetenschappelijke methodes een onderscheid te maken tussen natuurlijke en kunstmatige…

20211130_940x400_tester.jpg
30/11/21
IMITATIES VAN DIAMANT | NL

Wegens de zeer grote waarde van diamant is het normaal dat de verbeelding van de…

20211018_940x400_mend.jpg
20/10/21
ANALYSE XRF POUR LES BIJOUTIERS ET ANALYSES DE GEMMES | FR

L'analyse XRF est une technique non destructive qui tire parti de l'interaction entre les rayons…