PADPARASCHA | FR

Le saphir appartient, tout comme le prestigieux rubis, au groupe des corindons. Bien qu’autrefois le nom saphir, de l’ancien Grec, désignait toutes les pierres bleues, aussi bien les pierres fines que les minéraux (lapis, sodalite…), ce n’est qu’au début du 19e siècle que le saphir est classé auprès des corindons.

Traitements
Il faut avouer que la plupart des saphirs sur le marché sont traités thermiquement, et le saphir Padparadscha ne fait pas exception, il est soumis à la chauffe et à la diffusion en grandes quantités. Bien que le chauffage du saphir a toujours été accepté dans le commerce, car se traitement est permanent, il doit être divulguée aux consommateurs. Les saphirs Padparadscha, quand à lui, seraient « cuits » à une chaleur plus "faible".
 
Bien que le traitement « Be » soit connu depuis plus d’une vingtaine d’années, le Padparadscha « Be-traité » reste une préoccupation majeure pour le négoce car une pierre précieuse non chauffée et non traitée a une valeur bien plus importante, surtout si elle est accompagnée d’un certificat d’un laboratoire reconnu.
 
En immergeant les saphirs Be-diffusés dans de l’iodure de méthylène elles révèlent souvent des zonages de couleur. Malheureusement la deuxième génération de corindon Be-traité, qui est déjà en cours, est bien plus sophistiqué, car l'objectif est de réduire et d’éliminer les indices qui permettent aux gemmologues de détecter le traitement.
 
Une méthode efficace pour la détection du saphir Be-diffusée est Laser-Induced Breakdown Spectroscopy (LIBS). C’est un rayon laser focalisé, frappant la surface d'un échantillon, la création de micro-plasma concentré et localisé et ne laissant qu’une minuscule trace qui correspond approximativement à la largeur d'un cheveu humain soit plus ou moins 5 microns. Donc difficilement détectable sans le microscope. Un dispositif en fibre optique transfère les données au spectrophotomètre. Le signal est traduit en une analyse du spectre complet révélant tous les éléments contenus dans l'échantillon. Le traitement est immédiatement détecté et sans équivoque.
 
La valeur
Les pierres qui ont subies une diffusion en vrac ou Be-traités se vendent à bas prix. Seuls les saphirs Padparadscha sri-lankais et Birman naturels se vendent à des prix forts, parfois au même prix qu'un saphir du Cachemire. Un Padparadscha non chauffé de un carat se situera à 4.000 $, une 3 à 4 carats à 10.000 $ par carat. Des gemmes plus importantes de plus de 7 carats peuvent atteindre des prix de plus de 20.000 $ par carat (The Guide). Des Padparadschas naturels non traités sont des objets de collection et sont achetés aussi rapidement qu'ils se trouvent. Ils sont malheureusement rares et difficiles à trouver comme une aiguille dans une botte de foin.
 
Il y a des corindons synthétiques qui l’imitent et parfois portent le nom de Padparadscha (ou scham), mais la couleur en est trop orange/rouge (électrique). L’on n’y trouve pas les fines inclusions en forme « d’aile de papillons » ou voile, par contre l’on peut y trouver des petites bulles ou les zones courbes typique des « Verneuille ». Il contient du chrome, tout comme la pierre naturelle. Cette imitation est, selon le cas, aussi utilisée comme contrefaçon de la topaze ou du grenat.
 
Ajoutons qu’il est interdit de le vendre sous le nom de « topaze orientale », appellation d’ailleurs désuète.

20200511_Emerald_940x400.jpg
11/05/20
Synthetische smaragden: flux- en hydrothermaal procedé | NL

Flux smaragd. De kleur van smaragd intrigeert de mens al eeuwen. Het feit dat ze…

20200505_Erwin_940x400.jpg
05/05/20
Hydrothermaal smaragd | NL

Doordat de reactie bij een hydrothermaal proces zich voltrekt in een hermetisch gesloten autoclaaf, lijkt…

20200424_Zirconium_v2.jpg
21/04/20
LE ZIRCONIUM CUBIQUE, MEILLEUR SUCCÉDANÉ DU DIAMANT | FR

Tout le monde en parle dans les milieux professionnels ainsi que dans le public, mais…

20200220_940x400.jpg
20/02/20
Une variante dans la technique de taille des pierres précieuses | FR

Depuis la découverte de la taille des pierres précieuses, l'évolution technique a été stagnante. La…

20200129_DresdenGreenReplica_940x400.jpg
29/01/20
The Dresden Green | EN

This pure diamond probably originating from India, has an exceptional apple-green colour. It has the…

20200106_940x400.jpg
08/01/20
“Lab Grown, Created, Man Made” en “Cultured” Robijnen en Saffieren | NL

Er werd de laatste jaren veel geschreven en gesproken over synthetische diamant, met ronkende benamingen…

20191022_Couronne_940x400.jpg
22/10/19
PRINCE NOIR, HISTOIRE D’UN RUBIS QUI N’EN ÉTAIT PAS | FR

Le grand négociant et collectionneur de pierres fabuleuses, Jean-Baptiste Tavernier déclare avoir vu deux «…

20190506_940x400.jpg
06/05/19
INFRAROOD SPECTROSCOPIE | NL

Wij hadden reeds spectroscopie gezien in UV-VIS en Raman, het is dan ook logisch dat…

20190324_940x400.jpg
24/03/19
Le Corail en danger ? | FR

Corail était connu et apprécié dès l’Antiquité. Sa couleur rouge vif à orangé a été…