Anvers a réalisé une révolution dans le processus de polissage des diamants | FR

Le Centre scientifique et de recherche technologique pour les diamants (WTOCD), de l’AWDC, l'organisation centralisant le secteur du diamant d'Anvers, a développé une technologie révolutionnaire qui automatise entièrement le processus de la taille du diamant. Baptisé Fenix avant Woscam, il change fondamentalement le processus de taille, qui se poursuit de la même manière depuis le 15ème siècle.

À l'heure actuelle, Fenix est largement testé par les sociétés diamantaires anversoises. A partir de septembre les premières machines, basées sur cette technologie inventée à Anvers, seront utilisées dans les ateliers de taille. La présentation de Fenix a eu lieu à la veille de la réunion du Processus de Kimberley qui fut organisée à Anvers, où les 81 États membres, producteurs, l'industrie et les ONG se sont réunis pour discuter de l'avenir d'une industrie du diamant durable. N’oublions pas que près de 10.000.000 de personnes, depuis la mine au bijoutier, travaillent dans le secteur du diamant.
 
Les diamantaires-fabricants anversois mettent tous leurs espoirs dans cette révolution technologique qui pourrait ramener une partie de la taille vers Anvers. Car grâce à cette technologie, le coût salarial belge sera partiellement compensé. 80% de la production mondiale de diamants bruts est négociés et réexportés vers les centres de taille, pouvoir en garder quelques % pourrait créée des centaines emplois. Car bien que Fenix soit plus rapide et automatisé, il faudra toujours des techniciens pour le commander et le contrôler. Le nom de Fenix (Phénix) a été judicieusement choisi, il est l’espoir de voir renaître de ses cendres un centre de taille, après quelques décennies de déclin catastrophique. Nous avions plus de 30.000 tailleurs au courant des « Golden sixties », nous en laissant plus que quelques centaines actuellement. C’est aussi la période où fut créée l’HRD (Conseil Supérieur du Diamant), qui plus tard fut remplacé par l’AWDC.
 
Antwerp World Diamond Center (AWDC) coordonne et représente officiellement le secteur diamantifère anversois qui reste le leader mondial du commerce des diamants. AWDC est également reconnu internationalement comme le porte-parole pour l'ensemble de la communauté belge du diamant. En plus des 84% de tous les diamants bruts qui sont négociés à Anvers, 50% de tous les diamants, taillés principalement en Extrême Orient, sont redistribué vers les centres de joaillerie à partir d’Anvers. Le diamant représente 5% des exportations belges et 15% des exportations belges en dehors de l'UE. Le diamant est donc le produit d'exportation belge le plus important en dehors de l'UE.

10/12/18
ESSAIS DE REPRODUCTION ARTIFICIELLE DU DIAMANT | FR

Après que les chimistes eurent découvert que le diamant n'était que du charbon cristallisé, on…

15/10/18
HPHT in kleine octaëders | NL

Sinds enkele jaren worden wij geconfronteerd met synthetische diamanten, hetzij HPHT (hoge druk en hoge…

05/10/18
COMPOSITION CHIMIQUE DU DIAMANT | FR

Les anciens alchimistes croyaient que la pierre philosophale était faite de la matière la plus…

18/07/18
Anvers a réalisé une révolution dans le processus de polissage des diamants | FR

Le Centre scientifique et de recherche technologique pour les diamants (WTOCD), de l’AWDC, l'organisation centralisant…

20/06/18
Spectroscopy Raman and Gemmology | EN

The Raman effect was discovered in 1928 by an Indian doctor of the same name…

20/06/18
RUWE DIAMANT IMITATIE | NL

In een artikel in het tijdschrift van AFG heeft dr. Emmanuel Frtisch (hoogleraar aan de…

22/05/18
ALEXENDRITE | FR

Peu connue du grand publique, c’est une pierre précieuse qui est rarement exposée, elle reste…

16/04/18
LA TANZANITE | FR

Sa couleur d’un bleu saphir « Birman » avec un soupçon de violet en fait…

26/03/18
HET VERSTELLEN: EEN VERDWENEN BEROEP | NL

Sinds de uitvinding van Lodewijk Van Berquem in 1476 tot begin van de XXI eeuw…