SITUATION DU SECTEUR DIAMANTAIRE 2013 | FR

Le nouveau rapport annuel de Bain & Company a été publié, sous le patronage de l’AWDC (Antwerp World Diamond Centre). C’est le 3e rapport depuis sa création. Le rapport 2013 donne un aperçu de la situation du marché diamantaire de 2008 à 2012 ainsi que des prévisions pour la prochaine décennie.

Après la crise de 2008, les prix ont chutés en 2008 et 2009 pour se redresser en 2010 et 2011. La vente de la bijouterie a connu une hausse de près de 2%, par contre il y eu une pression importante sur le diamant brut et taillé. Entre 2011 et 2012 la production minière de 14,8 milliards de $ à connue une baisse de 18%, et la vente du brut une baisse de 17%.
 
Les fabricants ont connu une chute des prix d’une moyenne de 8%, tandis que la vente du taillé a chutée de 4%. Ce qui est étonnant, est que la fabrication et la vente de la bijouterie avec des diamants est en hausse de 1,8% avec 72,1 milliards de $.
 
Les prix du diamant brut ont connu une hausse de 13% de 2009 à la première moitié de 2013, le taillé une hausse de 6% pour la même période avec une forte hausse en 2011 suivit d’une légère baisse.
 
La Chine et l’Inde ont connu un léger ralentissement de leurs économie, d’autre part les EU et le Japon notes un déjà redressement le premier semestre 2013. Malheureusement l’Europe reste à la traîne.
 
Selon une analyse basée sur les chiffres des producteurs De Beers, Alrosa, Rio Tinto, BHP Billiton, Dominion Diamond, Petra Diamond, Gem Diamond et des distributeurs Tiffany, Signet, Richemont, LVMH, Blue Nile, Harry Winston et Michael Hill :
 
Les marges bénéficiaires reste importantes pour les producteurs, de 16 à 20%, la vente du brut rapporte au grossiste de 1 à 3%, les tailleurs ont une marge de 2 à 5% et les grossistes en taillés de 1 à 4%. Dans la chaîne de vente des diamants chez les fabricants de bijoux le bénéfice est de 3 à 5%, au détaille le bénéfice est de 10 à 20%.
 
Alrosa reste le plus grand producteur avec 27% de la production mondiale, suivi par la De Beers avec 22%, Rio Tinto 10%. Viennent ensuite BHP Billiton avec 1% et Dominion 2%, les autres différents petits producteurs réunissent 38%. La production mondiale est limitée en quelques régions, principalement en Russie et en Afrique avec 70%. Certaines régions africaines auraient un potentiel plus important, la dernière mine importante fut découverte en 1997 au Zimbabwe. Les réserves en volume seraient comme suite :
 
Russie : 1.047 millions de carats
Zimbabwe : 200
Canada : 195
République Démocratique du Congo : 180
Brésil : 180
Afrique du Sud : 162
Australie : 151
Botswana : 140
Angola : 94
Autres : 19

 
Si d’une part la production mondiale a augmenté de 4% entre 2011 et 2012, les revenus ont baissés de 18% suite à des prix trop faibles.

10/12/18
ESSAIS DE REPRODUCTION ARTIFICIELLE DU DIAMANT | FR

Après que les chimistes eurent découvert que le diamant n'était que du charbon cristallisé, on…

15/10/18
HPHT in kleine octaëders | NL

Sinds enkele jaren worden wij geconfronteerd met synthetische diamanten, hetzij HPHT (hoge druk en hoge…

05/10/18
COMPOSITION CHIMIQUE DU DIAMANT | FR

Les anciens alchimistes croyaient que la pierre philosophale était faite de la matière la plus…

18/07/18
Anvers a réalisé une révolution dans le processus de polissage des diamants | FR

Le Centre scientifique et de recherche technologique pour les diamants (WTOCD), de l’AWDC, l'organisation centralisant…

20/06/18
Spectroscopy Raman and Gemmology | EN

The Raman effect was discovered in 1928 by an Indian doctor of the same name…

20/06/18
RUWE DIAMANT IMITATIE | NL

In een artikel in het tijdschrift van AFG heeft dr. Emmanuel Frtisch (hoogleraar aan de…

22/05/18
ALEXENDRITE | FR

Peu connue du grand publique, c’est une pierre précieuse qui est rarement exposée, elle reste…

16/04/18
LA TANZANITE | FR

Sa couleur d’un bleu saphir « Birman » avec un soupçon de violet en fait…

26/03/18
HET VERSTELLEN: EEN VERDWENEN BEROEP | NL

Sinds de uitvinding van Lodewijk Van Berquem in 1476 tot begin van de XXI eeuw…