EDDY VLEESCHDRAGER & ZOON LABORATORY
21/05/10
LA TOPAZE Noble | FR

La topaze est une pierre fine offrant une large gamme de coloris, de qualités et surtout de prix. Les premières…

16/09/09
Inspectie en huiszoekingsmacht | NL

Sinds 2006 heeft de arbeidsinspectie meer bevoegdheden gekregen. Wat voor gevolgen heeft dit voor de werkgever ? De controle ambtenaren…

16/07/09
ARBEIDSONGEVAL | NL

Een verzekering bij een erkende arbeidsongevallenverzekeraar of bij gemeenschappelijke kassen voor arbeidsongevallen is wettelijk verplicht voor alle werkgevers. Deze bijdrage…

29/05/09
1900 débute en mineur | FR

La situation du marché est morose et le syndicat des ouvriers diamantaires sait que leur projet d’imposer les 8 heures…

02/10/08
HISTOIRE DE LA TAILLE DU DIAMANT | FR

La taille actuelle du diamant a été découverte par le brugeois Louis de Berquem, qui s’installa lors du déclin de…

02/10/08
Le Débrutage du Diamant | FR

La troisième phase aboutissant à la transformation de la pierre brute en une pierre taillée est le débrutage, cette opération…

02/10/08
RETROSPECTIVE D’ANVERS | FR

L’année 2007 a été une année difficile pour le marché du diamant. La hausse des prix des diamants bruts a…

02/10/08
LA SPECTROMETRIE MINIATURE A L’AIDE DE FIBRE OPTIQUE | FR

Grâce à de nouvelles évolutions dans le domaine de la fibre optique, et la miniaturisation des composants optiques et détecteurs,…

02/10/08
TRAITEMENTS DES COULEURS | FR

Le traitement Haute Pression - Haute Température (HPHT) lancé par la firme Lazar Kaplan en collaboration avec la General Electric…

02/10/08
LES MOLECULES DE CARBONE DE L’AVENIR | FR

Nous avons vu les deux formes principales de carbone sont connues : le graphite et le diamant. Une troisième forme…

02/10/08
LA DETECTION DES DIAMANTS SYNTHETIQUES | FR

LA LUMINESCENCE CATHODIQUE, L'ULTRA VIOLET, MICROSCOPE

02/10/08
MICROTOMOGRAPHIE DE DIAMANTS | FR

Le professeur Dirk Van Dyck du département de physique de l’université d’Anvers (UA) a élaboré une technique pour aider les…

02/10/08
Les Diamants de couleur | FR

Mieux connu sous le nom de « Fancy colour » ou couleur fantaisie les diamants de couleurs ont toujours été…

04/09/08
HISTOIRE DU DIAMANT SYNTHETIQUE | FR

Les alchimistes croyaient que la pierre philosophale, les matériaux nobles étaient faits à partir d’une des matières les plus viles.

04/09/08
SYNTHETISCHE DIAMANT EN IMITATIES | NL

De diamant, koning van de edelstenen, heeft altijd imitaties gekend. Reeds in de 15de eeuw gaf men in Antwerpen aan…

04/09/08
DIAMANT SYNTHETIQUE ET IMITATIONS | FR

Le diamant, roi des pierres précieuses, a très tôt connu des imitations. Dès le 15ième siècle, Anvers interdit la vente…

22/04/08
DECOUVERTE DES PLUS ANCIENS DIAMANTS DE NOTRE PLANETE | FR

Nous savions que certains diamants avaient un âge respectable de plus de 2.500 millions d’années au Ghana et en Côte…

26/02/08
DECOUVERTE DES PLUS ANCIENS DIAMANTS DE NOTRE PLANETE | FR

Nous savions que certains diamants avaient un âge respectable de plus de 2.500 millions d’années au Ghana et en Côte…

06/11/07
Le Bijoutier - Un diamant de 7.000 Carats | FR

C’était une annonce spectaculaire mais surtout bizarre sur Internet, une mine qui désire rester anonyme annonce avoir trouvé un diamant…

04/10/07
KNACK 19.09.2007 De Vervloekte Steen | NL

Een interview met Eddy Vleeschdrager, gepubliceerd in Knack.

30/01/07
Diffusion dans les corindons | FR

Depuis quelques années des rubis et des saphirs (corindons) traités par diffusion sont apparus sur le marché. Nous avons vu…

30/01/07
Diamante e Internet Customerization, marketing, E-business - IT

Rudolphe Hell è deceduto alla veneranda età di 100 anni, nonostante ciò i giornali l’hanno a malapena menzionato come fatto…

30/01/07
Cut | EN

The cut of a Diamond is the only property which is totally dependent on man. Although often overlooked, cut is…

30/01/07
Customerization,marketing,E-business - DE

Rudolphe Hell ist gerade im ansehlichen Alter von 100 Jahren gestorben, trotzdem haben die Zeitungen es gerade als eine banale…

30/01/07
Diamant et Internet Customerization, marketing, E-business - FR

Rudolphe Hell vient de mourir à l’âge honorable de 100 ans, pourtant les journaux en ont à peine fait mention…

30/01/07
Diamonds and Internet Customerization, marketing, e-business - EN

Rudolphe Hell died at the honourable age of 100 years. Newspapers hardly mentioned it, only on page 10 as a…

30/01/07
Automatisation | FR

Célébrer les bienfaits ou dénoncer les méfaits de l’automatisation sous ses formes les plus diverses est l’une des occupations favorites…

22/01/07
Les Diamants Verts | FR

Les diamants les plus rares et les plus prestigieux sont les diamants rouges, en deuxième position se trouvent les diamants…

04/01/07
Parcelpaper - 't Partijbriefke NO.10 | FR

De plus en plus nous observons le désir des diamantaires de vouloir participer à des salons professionnels de bijouterie.

04/01/07
Parcelpaper - 't Partijbriefke NO.10 | EN

Why participate in a trade fair? In recent years an increasing number of companies have wanted to participate in trade…

03/01/07
Le Saphir, Somptueux et Abordable | FR

Comme le rubis, le saphir est une forme naturelle cristallisée de corindon (Al2 03). Connu depuis l’aube des temps, il…

03/01/07
Le Rubis, Rare et Prestigieux | FR

Le rubis est, de loin, la pierre la plus somptueuse, mais disons le immédiatement, c’est aussi la plus chère. La…

14/11/06
Les valeurs des diamants de couleur | FR

Vu l’absence de listes de prix comme nous les connaissons déjà pour les diamants blancs (ADL et Rapaport), j’ai élaboré…

14/11/06
Les diamants de couleur naturelle | FR

Depuis que les hommes ont porté de l’intérêt au diamant, les diamants de couleur les ont fascinés. Tout au courant…

25/07/06
Deelname Vakbeurzen, Oportuniteit voor de Antwerpse Diamantair | NL

De laatste jaren zijn er meer en meer firma’s die aan vakbeurzen wensen deel te nemen. Dit is o.a. het…

25/07/06
Histoire de la Taille du Diamant | FR

La taille actuelle du diamant a été découverte par le brugeois Louis de Berquem, qui s’installa lors du déclin de…

25/07/06
L’Inquietudes des Diamantaires | FR

La Guilde du Diamant et des Pierres Précieuses a organisé dans la salle du Club des Diamantaires une conférence consacrée…

25/07/06
Le Grenat | FR

Le nom du grenat trouve son origine dans le nom latin du fruit du grenadier « granatum » lui-même dérivé…

21/04/06
La Topaze | FR

Les premières traces du nom topaze remontent à l’Antiquité où le nom de topaze fut donné aux pierres de couleurs…

30/03/06
La saga de l’HRD | FR

C’est un malaise qui dure depuis plus de 4 années, en effet depuis la restructuration inspirée par l’ancien Gouverneur de…

22/02/06
L’Aigue Marine | FR

De vert bleuté, bleu clair au bleu de la mer, l’aigue marine appartient à la famille des béryls tout comme…

22/02/06
La Dérive des Continents et le Diamant | FR

Au début du siècle le météorologiste et géophysicien allemand Wegener publia une thèse sur la dérive des continents.

22/02/06
La Spectroscopie Raman en Gemmologie | FR

L’effet Raman est un phénomène découvert en 1928 par le physicien indien du même nom qui constata le changement de…

22/02/06
La Technique de Chauffe des Pierres Précieuses | FR

Depuis longue date, les pierres de couleurs, précieuses ou fines, de couleurs faibles ou moins attractives sont chauffées.

22/02/06
Vert comme émeraude – couleur du printemps éternel | FR

La dernière des trois pierres précieuses est l’émeraude. Elle fait partie d’une autre grande famille: les béryls, qui offrent aussi…

22/02/06
Histoire du Diamant Synthétique | FR

Les alchimistes croyaient que la pierre philosophale, les matériaux nobles étaient faits à partir d’une des matières les plus viles.

22/02/06
Expertise in de Diamantsector | NL

Expertise in de diamantsector heeft verschillende “facetten”. Zij bevat 6 onderverdelingen of specialiteiten waar de algemene diamant expert op beroep…

22/02/06
Diamant Synthétique et Imitations | FR

Le diamant, roi des pierres précieuses, a toujours connu des imitations. Déjà au 15ième siècle on affichait à Anvers que…

15/02/06
C.V.D. Chemical Vapor Deposition | FR

Un procédé déjà largement employé dans l’industrie depuis les années 80 pour le « durcissement » des objets (principalement des…

30/01/06
Genese du Diamant | FR

En des temps très reculés, là où la terre, notre planète n’était que feu, glace et mer, là où tout…

APPRAISING | EXPERTISES | EVALUATION | SURVEY WORK | AUDIT | CONSULTANT | ISO-EN 17024 EUROCERTICE

La Technique de Chauffe des Pierres Précieuses | FR

Depuis longue date, les pierres de couleurs, précieuses ou fines, de couleurs faibles ou moins attractives sont chauffées.

Au Brésil, les améthystes pâles sont recouvertes de braises ardentes, afin de les transformer en citrines de couleur jaune—or, bien plus appréciées. En Extrême—Orient, Thaïlande et Sri Lanka ; on chauffe les saphirs de couleur trop clair ou laiteux, afin d’en intensifier leur coloris, il en est de même pour les zircons, qui chauffés donnent une jolie couleur bleu ciel, brun—orange au vert bouteille.
 
Que ne fut pas l’étonnement de cet artiste qui créant une oeuvre d’art, vitrail en plomb, dans lequel il incrusta des améthystes brutes, qu’il venait de m’acheter et qui à la chaleur de la fonte du plomb changèrent en citrines oranges, et ce à son plus grand plaisir.
 
En ce qui concerne le saphir, l’on chauffe les “geudas” ou les “bâtard” en cingalais. Les geudas sont des saphirs de couleur légèrement bleutée, laiteuse et presque sans valeur. Les corindons contenant la “soie” et naturellement les saphirs déjà traités, mais qui n’ont pas donné satisfaction sont ainsi chauffés. Le facteur principal qui fera décider de la chauffe est sa qualité interne, car suite à la haute température que devra subir le saphir, les inclusions et les tensions internes peuvent provoquer des déchirures ou même l’éclatement de la pierre. Afin d’éviter cet accident on donne à la pierre une première ébauche ou préforme en éliminant les zones dangereuses, les inclusions ou des déchirures pouvant s’agrandir à l’aide du sciage ou de la taille.
 
L’appareillage est malgré tout assez rudimentaire, consistant en un creuset en fonte placé sur ou dans un réchaud au four, au gaz ou au mazout. Pour chaque type de pierres, on adopte une variante. Par exemple pour le zircon, le creuset et son couvercle sont en fonte placée sur un brûleur à gaz (simple réchaud primitif alimenté au butane) faisant office de four. J’ai ainsi vu la chauffe de zircons dans la cuisine de mes hôtes entre les plats d’ailleurs merveilleusement cuisinés. L’on soulève de temps en temps légèrement le couvercle pour voir le moment propice du changement de la couleur. Le point le plus délicat étant le refroidissement, qui devra être très lent. Dans le cas du saphir, l’on utilise un vieux bidon à mazout que l’on transforme en four dans lequel une ouverture a été découpée. Une ouverture, pour le passage du creuset, le plus souvent en terre cuite, ainsi qu’une ouverture pour le brûleur. L’intérieur du bidon est tapissé de briques résistantes au feu, afin de l’isoler et dans lequel on a pratiqué de petites alcôves pouvant contenir de 200 à 500 cts de pierres. On allume le brûleur ainsi que la pompe, celle—ci se trouve à l’extérieur (par mesure de précaution). Les fentes étant colmatées avec de la glaise se durcissant lors de la chauffe qui se produit assez rapidement, déjà après une dizaine de minutes, une température avoisinant les 150 à 2000° C est obtenu avec une hausse 100°C à l50° C tous les quarts d’heure ce qui permet d’obtenir la température de 1700 ° 1800° C.
 
Le contrôle exact en étant impossible par manque d’appareillage adéquat, ceci se passant plutôt grâce à l’expérience avec les risques s’y attachant comme par exemple l’éclatement de la pierre. Le creuset contenant les pierres est rempli de borax (produit isolant par excellence aussi bien employé lors de la taille du diamant que lors du sertissage des bijoux dans le même but de prévenir la surchauffe excessive).
 
Dans le cas des saphirs, il permettra un plus un lent refroidissement, le four ayant obtenu la température voulue grâce à quelques cristaux de quartz servant de point de repère, car le quartz fond entre 1800 et 1850° C (le four lui-même peut atteindre plus de 2000°C).
 
L’on recouvre le four de briques, contrôle de temps en temps la suite des opérations. L’on fait retomber la température aux environs de 1000° C ce qui permet d’ouvrir le four pour observer la couleur obtenue. Lorsque l’opération est terminée, on fait refroidir graduellement le four en abaissant la pression du brûleur jusqu’à son extinction, le refroidissement complet durant environ 24 heures., la chauffe ayant duré + ou - 15 heures.
 
Le point de fusion du corindon étant à 2050° C et le contrôle étant impossible soit visuel, soit par thermomètre, les résultats obtenus sont différents selon les techniciens, la région et même le pays. Les Thaïlandais sont ainsi passés maître dans cette spécialité comparé aux Sri Lankais. Selon certaines sources, le Sri Lanka (Ceylan) chaufferait ainsi près de 30.000 carats de saphirs dont 25 % seulement réussiraient, le restant étant soit perdu, abîmé ou devant subir une nouvelle opération. Des 25% obtenus, 15% serait de bonne qualité commerciale, 20% de haute qualité, le restant est de qualité bon marché, soit voilée, soit rempli de déchirures, ce qui serait supérieur en Thaïlande.
 
Le procédé en lui-même consiste à tenir une température stable de 1800° C pendant une dizaine d’heures, l’éclatement des aiguilles de rutile, la soie provoquant la coloration par la présence de titanium de fer dont le point de fusion se situe respectivement aux environs de 1660° C et de 1530° C formant ainsi des oxydes avec le cristal (AL 0 ) aluminium. Le nombre d’inclusions contenues dans ces produits déterminera la longueur de l’opération.
 
La présence d’ilménite prolongera cette opération par suite du titanium et du fer (TiF2O3).
 
Les rubis et saphirs roses sont aussi chauffés pour réduire ou éliminer la couleur bleu-pourpre ou brunâtre. La chauffe parvient aussi à réduire les zones ou stries de colorations bleues et élimine la « soie » qui altère la vivacité de la couleur. 
 
La technique de chauffe a aussi connu une évolution car actuellement le four électrique remplace de plus en plus les fours archaïques. Plus précis, plus facilement réglable le four électrique permet le contrôle de la chauffe.
 
La plus grande partie des saphirs et rubis que nous voyons sur le marché ont été chauffés. Pour un rubis ou saphir non chauffé, avec certificat d’authenticité, le prix augmente rapidement. Bien que dans le négoce des pierres précieuses on « accepte » ou plutôt on tolère les rubis et saphirs chauffés au même titre que les émeraudes huilées à l’huile de cèdre.
 
Eddy Vleeschdrager
 
 
Back to overview


 

 Tips & Advice

Tag Cloud


diamants (177)  système (56)  taille (105)  salon (59)  clients (62)  rubis (59)  diamant (346)  très (62)  être (88)  couleurs (59)  stand (85)  même (107)  systèmes (55)  client (85)  valeur (61)  années (57)  pierres (139)  pierre (131)  couleur (143)  technique (55)  fair (64) 
Expert Diamond | Pelikaansstr. 62 | Antwerp | M: +32.499.070.039 | M: +32.475.244.595 | F: +32.3.322.91.02 | E: info@expert-diamond.com