LES SOCIETES DIAMANTAIRES OFF-SHORE, LA SAGA. | FR

Depuis la parution des articles dans Le Soir concernant les belges ayant des comptes dans les paradis fiscaux, les informations ont été reprises à toute les sauces dans tout les quotidiens du Royaume.
Ce qui frappe au premier abord est que le même journal ne publie que les initiales des voyous qui agressent et arrachent les sacs des vielles personnes, ou bien cache le visage d’assassins sous le sacrosaint slogan de la protection de la vie privée. Mais lorsqu’il s’agit de diamantaires belges ou étrangers, là ont publie les extraits de banques avec les noms bien étalés, numéro de passeport et leurs adresses. Sont ils déjà condamnés d’après Le Soir ?

Mais revenons à l’essentiel, le secteur du diamant a du suivre l’évolution de la mondialisation. Le temps où le client étranger venait à Anvers acheter du diamant est révolu depuis plusieurs décennies. Le diamantaire est obligé d’avoir des bureaux dans d’autres centres, il participe à des salons professionnels à Hong-Kong, Dubaï, Singapour etc. Les grands centres de distribution où les bijoutiers fabricants viennent acheter leurs marchandises se déplacent vers l’Orient. Pour celui qui a un ou plusieurs bureaux dans des pays fiscalement « modéré », c’est souvent par ce qu’il y a aussi sa clientèle la plus importante, l’obliger de rester avec un compte chez Belfius est complètement ridicule et témoigne d’un esprit rétrograde. Nous sommes au 21e siècle, le monde est un village.
 
Un quotidien d’une importance comme Le Soir devrait d’abord, lors d’une enquête de cette importance, approfondir les données ; les sociétés sont elles belges ou étrangères ? Les sociétés sont elles actives dans le « paradis fiscale » (importation-exportation, vente à une clientèle locales) ? Et surtout ne pas généraliser.
 
Calomnier un secteur sensible à sa réputation est naturellement facile et spectaculaire, les titres font sensation mais on oublie souvent que le secteur offre malgré tout du travail directement et indirectement à plus de 34.000 personnes. Dans le contexte économique actuel les journalistes professionnels pourraient avoir un peu plus de décences. Ils font tout une esclandre lorsqu’une usine avec une cinquantaine d’employés ferme ses portes, mais ne se rendent pas compte du dégât occasionné par des articles à sensation.
 
Le secteur diamantaire occupe plus de 1.850 PME. Anvers centre mondial du diamant, où 80% de la production mondiale en diamant brut, et 50% des diamants taillés dans les différents centres de tailles, y sont journalièrement négocié.
 
Ajoutons que dans la totalité du commerce extérieur belge le diamant occupe la 4e place. Le secteur diamantaire dégage un solde commercial positif à 1,6 milliards d’€. Étant donné que l’excédent commercial global de la Belgique s’élevait à 2,3 milliards, il est clair que le commerce international dans le secteur diamantaire belge y contribue de façon importante et constante.
 
Vers certain pays le diamant est en tête des exportations belges e. a. l’Inde, Hong Kong, Israël, Émirats Arabes Unis, Singapour, et Thaïlande.
 
Le secteur diamantaire réalise, dans la province d’Anvers, le chiffre le plus élevé de tous les secteurs, suivi par le secteur de la chimie.

10/12/18
ESSAIS DE REPRODUCTION ARTIFICIELLE DU DIAMANT | FR

Après que les chimistes eurent découvert que le diamant n'était que du charbon cristallisé, on…

15/10/18
HPHT in kleine octaëders | NL

Sinds enkele jaren worden wij geconfronteerd met synthetische diamanten, hetzij HPHT (hoge druk en hoge…

05/10/18
COMPOSITION CHIMIQUE DU DIAMANT | FR

Les anciens alchimistes croyaient que la pierre philosophale était faite de la matière la plus…

18/07/18
Anvers a réalisé une révolution dans le processus de polissage des diamants | FR

Le Centre scientifique et de recherche technologique pour les diamants (WTOCD), de l’AWDC, l'organisation centralisant…

20/06/18
Spectroscopy Raman and Gemmology | EN

The Raman effect was discovered in 1928 by an Indian doctor of the same name…

20/06/18
RUWE DIAMANT IMITATIE | NL

In een artikel in het tijdschrift van AFG heeft dr. Emmanuel Frtisch (hoogleraar aan de…

22/05/18
ALEXENDRITE | FR

Peu connue du grand publique, c’est une pierre précieuse qui est rarement exposée, elle reste…

16/04/18
LA TANZANITE | FR

Sa couleur d’un bleu saphir « Birman » avec un soupçon de violet en fait…

26/03/18
HET VERSTELLEN: EEN VERDWENEN BEROEP | NL

Sinds de uitvinding van Lodewijk Van Berquem in 1476 tot begin van de XXI eeuw…